Un bouquet d’anémones lentement fléchit
vers d’anonymes dégâts
Avec l’air vraiment raide d’une avalanche,
tissant un son rapide et froid.

L’inquiétant liquide vient à se loger,
qui communique avec la communication fume à la fenêtre
et découpe en morceaux la lumière.


Dialogue avec les morts
restitution de résidence, CCCLB, La Borne
(céramiques, poteries vernaculaires, tessons anciens)

pavillons, portails, fenêtres cathodiques
un système de voitures présuppose une foule de candidatures
depuis des lièvres récupèrent dans leur bouche les restes de papiers humains
les genoux déclassés en chevilles se rachètent une courbe
et demain s’enfonce avec peu de jardin.


Disparitions
photogramme
http://thedust.fr/Cecile_Nogues_images.html

Le tout constitue une toux, une liqueur qui dort à l’arrière du non stagiaire, barré d’une tâche dans le viseur d’usage, des cyclistes le cadrent, relatent, pour faire saison, de minuscules bêtes violentent la baie, et l’asphalte dans tous les sens jaillit de quelque petite vessie.
Visant l’eau trouble de la pièce, la brise s’engouffre qui sépare de, jusqu’à y reconnaître ; l’imprimé d’un poisson foulant le tapis comme un geai vitré dans le coton, le panier plein du silence des prairies.


Haut débit (ceramic, bag in box), Portique, Un pneu partout (pneu, ceramic)
Disorder at Bozar curated by Komplot, Bruxelles

Du vol hanté par ce col en V, le recul voit chuter les anses,
Et l’algorithme épier sa mule, dans de gros endroits silencieux.
J’ai besoin d’une foule de gens,
mais j’ai du mal à y faire face, jour après jour.
Je reviens d’une interview géante et je suis resté suspendu au microphone.
Il faut que je me barre de la ville, quitter la ville,
Penser à quitter la ville ; et, je pense à mon ami mais je ne sais pas où il danse
Car le monde est de retour et je ne veux plus le voir partir.
Là dans le noir, il est la moitié passé de cinq,
Tu as perdu tous tes morceaux dans le vent
Et il n’y a rien de mieux qu’un ami pour te dire que tu pisses dans le vent.
Je n’ai jamais connu un homme qui disait autant de mensonges, comment pourrais-je me rappeler à qui il s’adressait ?
J’espère qu’il y en aura de nouveau.
Paysage mendiant